Le relais indien, le premier sport extrême d’Amérique du Nord

18 octobre 2021

1478
Views

endurance

« Fais du cheval un compagnon et non un esclave, vous verrez quel ami extraordinaire, il est »

– Proverbe amérindien

Le relais indien était le premier sport extrême. Il consiste en trois chevaux, et quatre personnes. Trois au sol et un cavalier. Ici les hommes aiment faire la course parce qu’ils adorent ça.
Entourés de chevaux toute ma vie, les amérindiens ont ça dans le sang je suppose.

Ce cheval va nous aider à remporter quelques championnats. Il faut juste qu’il soit aguerri. Nous savons qu’il peut courir. Allison : Oui, nous savons qu’il peut courir, mais il faut l’amener à courir correctement.

Cette course est assez rapide et extrême. Il faut être un bon homme de cheval, vous savez. Il faut être prêt à prendre des coups et à avoir des bleus dans ce jeu parce que parfois ça devient assez extrême sur la piste. Nous le faisons parce que nous aimons l’extrême et nous aimons la montée d’adrénaline que ça procure à chaque fois. C’est assez éprouvant pour les nerfs d’aller sur le terrain et de devoir faire ce qu’ils ont a à faire.
Les chevaux sont ce qui font encore des amérindiens de des guerriers encore aujourd’hui.

Pour les amérindiens, si tu travailles assez dur avec eux et que tu es prêt à travailler avec eux. Tu vas te nourrir d’eux, tu vas ressentir cette force. Si tu les traites bien, tu les nourris bien. Si vous les nourrissez comme des enfants. Ils feront tout pour vous.

Les jeunes amérindiens s’impliquent avec les chevaux. Ils essaient de rester à l’écart des choses négatives de la vie. Le cheval est quelque chose qui nous permet d’éviter les problèmes. Cody a couru l’année dernière, mais et était le porteur arrière, donc il a pu regarder et apprendre, tout en faisant partie de la course, mais sans monter.

Quant on lui a demandé de devenir jockey, il était assez nerveux. Maisil nous a rassuré en nous disant qu’il allait se consacrer à la course de relais, alors…
c’est sa première année de travail acharné. Il se sent prêt pour courir avec eux. Nous sommes tous excité. Dans moins de 24 heures, c’est le grand spectacle.

C’est le grand jour que nous attendions tous. ils se sont tous entraînés dur, vous savez. Beaucoup de gens à la maison sont gonflés à bloc pour eux, partout où ils vont, ils représentent leur ville natale à Siksika, et tout le monde les encouragent à faire du bon travail là-bas. Les fille adorent les courses de relais. Souvent leurs pères ont fait des courses à relais au Stampede de Calgary quand ils ont commencé. Les courses de relais sont une tradition familiale, depuis des générations.

Cette course fait partie intégrante du patrimoine amérindien.


61

0

Le cheval pur-sang arabe

Next post

Articles en relation



c

18, Oct

Le relais indien, le premier sport extrême…


by

admin



c

18, Oct

750 km à cheval au Brésil –…


by

admin



c

18, Oct

Le cheval Marwari, Prince des Indes


by

admin



c

18, Oct

La plus longue course de chevaux du…


by

admin



c

18, Oct

100 miles en selle pour une course…


by

admin



c

18, Oct

8 faits fascinants sur les chevaux arabes…


by

admin



e

18, Oct

Le cheikh Hamdan Bin Rashid Al Maktoum


by

admin



c

17, Oct

Le cheval pur-sang arabe


by

admin




Facebook


Twitter


Dribbble


Vimeo


Pinterest


Linkedin

About Grafton

Contact Us

Conditions

Privacy Policy

GraftonTheme © 2019. All rights reserved.